Regarder de temps en temps par la fenêtre

En scale up, une veille de marché reste essentielle à la survie de votre business model

En mode start-up, on maintient souvent une bonne connaissance de la concurrence.

Par contre, en scale up, une erreur classique est de ne pas faire attention à ce qui se passe ailleurs…
On ne voit pas arriver le danger de l’extérieur.
L’exemple le plus triste, c’est Take Eat Easy. Ils sont passés en mode scale, ont levé des fonds étrangers. Les exigences ont alors augmenté passant par une accélération de leur croissance. Or Deliveroo était déjà là… Heureusement pour les fondateurs de Take Eat Easy, ils ont vite rebondi pour lancer une nouvelle société en plein développement.

Penser que le risque principal est dans la gestion de votre croissance est une erreur.
N’oubliez pas de surveiller :

  • votre concurrence,
  • les évolutions réglementaires,
  • les développements technologiques…

Sortir la tête du guidon, remonter sur la colline et regarder à l’horizon.

Méfiez-vous du « tout à l’innovation »

Faut-il, lors du passage en mode scale-up, rester entrepreneur et innovant?
Il faut rester entrepreneur, oui, mais surtout rester curieux.
Le tout à l’innovation, à l’entrepreneuriat, il faut s’en méfier.  La quête de l’innovation permanente coûte cher. Se dire: “Est-ce que quelqu’un n’y a pas pensé avant moi?” est un réflexe salutaire, surtout en scale up.

Dans le monde des start ups, on croit trop vite qu’il faut inventer quelque chose de nouveau tout le temps. On en vient parfois à réinventer la roue.

L’innovation, c’est de la créativité organisée. Elle permet d’ ouvrir les yeux sur ce qui peut combler un besoin et générer de la valeur.
Par ailleurs, il est sain d’évaluer le niveau de risque d’explorer un nouveau marché ou de développer un produit par rapport à faire fructifier l’activité existante et maintenir sa position sur le marché.

Diversifiez votre portefeuille de clients dès que possible.

Une croissance basée principalement sur un client, c’est dangereux.

En Belgique, en B2B, c’est cependant souvent le cas. La majorité des acteurs sont sous-traitants d’une autre entreprise plus grande, en recherche d’expertise, d’agilité et de flexibilité.

Si plus de 30 % de votre chiffre d’affaires dépend d’un client, vous êtes à risque. Certes sa croissance entraîne la vôtre mais en cas de changement de cap de sa part, vous serez vite en difficulté.»

Renouvelez vos clients grâce à une prospection ciblée et à l’exploration d’autres marchés!

Pensez à diversifier vos canaux de distribution, notamment à l’international.
Vu la taille de notre beau pays, c’est souvent inévitable de traverser les frontières pour grandir. N’ambitionnez pas pour autant de viser les States tout de suite. Commencer par viser l’Europe a souvent plus de sens – même devise, mêmes lois, cultures comparables, réseau de contacts existant, etc…
Si vous visez plus loin, essayez de vous adosser à une autre entreprise pour commencer. Un bon partenaire de distribution est souvent le passage obligé pour aller chercher de nouveaux marchés rapidement sans prendre tout le risque.

ARTICLES RECENTS

Tags

Recent Tweets

Recent Tweets

Recent Tweets

A VOTRE SERVICE

Votre conseiller à chaque étape du développement de votre entreprise, spécialisé en scale-up.

SCALE UP :
- business development,
- levée de fonds,
- stratégie à l'export,
- développement d'équipe,
- gouvernance...

Diagnostic, formations, coaching et consultance.

Kammco, votre partenaire pour viser une croissance raisonnée

Votre PME est en pleine croissance?

Dites-nous ce que vous recherchez et recevez une proposition sur-mesure en fonction de notre expertience.

Contactez-nous!
Kammco, votre partenaire pour viser une croissance raisonnée